Statistiques sur la consommation des aliments en 2004

Ottawa (Ontario), 26 mai 2005 – Malgré la popularité récente des régimes alimentaires à basse teneur en hydrates de carbone, les Canadiens ont continué de se nourrir de pâtes, de produits de boulangerie et de collations à base de céréales l’an dernier.

Selon les nouvelles données, chaque Canadien a consommé 66,8 kg de produits céréaliers en 2004, en hausse par rapport aux 65,8 kg consommés en 2003.

Au cours de la dernière décennie, les Canadiens ont manifesté un penchant croissant pour les produits à base de céréales. Quoique ces produits soient faits pour la plupart de farine de blé, la consommation de riz a également continué d’augmenter.

Les Canadiens consomment maintenant deux fois plus de riz qu’en 1990. En 2004, chaque Canadien a consommé en moyenne 7,3 kg de riz.

En 2004, les Canadiens ont consommé davantage de produits céréaliers, mais ils ont réduit leur consommation de boeuf.

La consommation de boeuf a diminué de 4,0 % en 2004 pour passer à 13,6 kg par personne. À la suite d’une légère hausse de la consommation de porc, la consommation de viande rouge a augmenté de 1,0 % pour se fixer à 27,1 kg par personne.

La consommation de boeuf est demeurée tout juste supérieure à ce qu’elle était en 2002, avant la fermeture des frontières aux bovins du Canada. Malgré la découverte d’un cas d’ESB chez une vache reproductrice du Nord de l’Alberta en mai 2003, la consommation de boeuf avait en fait augmenté de 5 % cette année-là, les consommateurs ayant épousé la cause du secteur du boeuf.

De plus, le prix a influé sur la baisse de la consommation de boeuf en 2004. Le prix du boeuf haché l’an passé est demeuré semblable à celui d’avant la fermeture des frontières, mais le prix de certaines coupes de boeuf de qualité supérieure a augmenté considérablement au cours de la saison des barbecues puis est demeuré relativement élevé à l’automne.

En 2004, la consommation de porc a augmenté légèrement pour se situer à 11,6 kg par personne, ce qui représentait une hausse de 6,3 % par rapport à 2003. La consommation de porc a légèrement diminué au cours des dernières années et l’industrie a accusé son recul le plus important en 2003. Cette année-là, la consommation de porc a chuté de 9,7 % étant donné que les Canadiens ont consommé davantage de boeuf.

Dans l’ensemble, la consommation de viande rouge est à la baisse depuis 1976. À l’heure actuelle, les Canadiens consomment 8 % moins de viande rouge qu’au début du nouveau millénaire.

La consommation de volaille, qui a augmenté petit à petit au fil du temps, a également chuté en 2003 avant de remonter en 2004 pour se situer à 13,5 kg par personne.

L’offre de volaille a été compromise en 2004, certaines fermes en Colombie-Britannique ayant été touchées par la grippe aviaire. Toutefois, la volaille produite dans les autres régions a permis de satisfaire à la demande des consommateurs. Néanmoins, le resserrement de l’offre a exercé une certaine pression sur le prix du poulet, celui-ci ayant augmenté d’un peu plus de 6 % par rapport à 2003.

Après avoir chuté pendant trois ans, la consommation de lait a légèrement augmenté pour se situer à 63,2 litres par personne en 2004. La consommation de lait 2 %, qui s’est établie à 29,6 litres par personne, a représenté près de la moitié de la quantité totale de lait consommé et la consommation de lait 1 % a continué de progresser, étant passée d’une quantité pratiquement inexistante avant 1990 à 13,2 litres par personne en 2004.

Bien que les Canadiens puissent se soucier de la teneur en matières grasses du lait, ils demeurent attachés à la crème de table. En effet, chaque Canadien a consommé 1,9 litre de crème de table en 2004, en hausse de 8,6 % par rapport à 2003. Les hausses constantes de la consommation de crème de table ont fait que celle-ci a presque quadruplé au cours de la dernière décennie.

Au cours des six dernières années, les Canadiens sont demeurés de grands consommateurs de café, auquel bon nombre ajoutent de la crème. Chaque Canadien a bu 93,7 litres de café en 2004, en hausse de 10 litres par rapport à 1997.

Le numéro de 2004 de Statistiques sur les aliments, vol. 4, no 1 (21-020-XIF, gratuit) est maintenant accessible en ligne. À la page Nos produits et services, sous Parcourir les publications Internet, choisissez Gratuites, puis Agriculture.

Il est possible d’obtenir des renseignements plus détaillés sur le CD-ROM Statistiques sur les aliments au Canada, (23F0001XCB, 81 $ / 129 $) qui sera offert sous peu. Il s’agit d’un système facile à utiliser qui donne accès à un large éventail de données, de rapports et d’articles préformatés sur les aliments et l’industrie alimentaire.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Statistiques Canada
http://www.statcan.ca/

Commentaires