Un fromage québécois parmi les meilleurs au monde !

Saint-Antoine-de-Tilly (Québec), 22 mai 2008 – La Fromagerie Bergeron de Saint-Antoine-de-Tilly s’est illustrée deux fois parmi les 1 941 fromages provenant de 19 pays en compétition dans le cadre du 2008 World Championship Cheese Contest qui s’est déroulé à Madison, au Wisconsin. Cetteannée, ce très prestigieux concours s’est révélé la plus imposante compétitioninternationale tenue à ce jour par la Wisconsin Cheese Makers Association.

Les frères Sylvain, Mario et Roger Bergeron, propriétaires de lafromagerie, peuvent être fiers de voir Le Fin Renard partager le podium desvainqueurs avec deux célèbres Appenzeller de la Suisse dans la catégorie desfromages à croûte lavée. Il s’agit d’une troisième position méritée avec unécart très minime par rapport au grand gagnant. En effet, Le Fin Renard s’estvu décerné par le jury d’experts internationaux une cote de 99,25 % alors quele vainqueur obtenait 99,35 %.

De plus, le fromage Bergeron à faible teneur en gras, le Six Pourcent, aaussi séduit les juges, cette fois en compagnie du Simonberg d’Afrique du Sudet du Cheddar Cabot des Etats-Unis. Encore une fois, la marge se révélantextrêmement mince entre la médaille d’or et la médaille de bronze obtenue parle Six Pourcent.

Premiers au Canada
La troisième place internationale se révèle aussi à sa manière unepremière place canadienne. En effet, dans sa catégorie, le Fin Renard seretrouvait non seulement en compétition avec de réputés produits de la Suisse,de l’Autriche, de la France ou d’autres pays, mais aussi en fameuse compagniede grands fromages en provenance du Canada.

Cette reconnaissance n’est pas la première pour Le Fin Renard, gagnant deplusieurs prix québécois, canadien, nord-américain et européen. « Au toutdébut, notre Fromagerie s’est fait connaître avec le Classique, un fromagetrès polyvalent, puis le Fin Renard est venu confirmer notre capacité d’offrirun produit de qualité supérieure à grand volume. » explique fièrement MonsieurRoger Bergeron, directeur général et l’un des trois frères propriétaires del’entreprise. La fabrication en grande quantité en conservant intactes lescaractéristiques du Fin Renard est d’ailleurs une réussite remarquable dans cedomaine. L’an dernier, la Fromagerie Bergeron a quintuplé sa capacité deproduction, consacrant ainsi à ce seul fromage un budget d’un million $ dansle cadre des travaux d’agrandissement « C’est un fromage qui occupe une placede plus en plus enviable sur le marché, » confirme Monsieur Sylvain Bergeron,directeur de la commercialisation. « Au Québec, le Fin Renard consolide saprésence tandis que l’Ontario le découvre avec plaisir et que l’Ouest commenceà y goûter! » Et cela se déroule très bien.

Les Bergeron, une troisième génération de maîtres fromagers
Entreprise familiale fondée par la troisième génération de maîtresfromagers, la Fromagerie Bergeron de Saint-Antoine-de-Tilly emploie plus de100 personnes. La production se fait 7 jours par semaine, 24 heures par jour,en transformant plus de 20 millions de litres de lait par année.

Spécialisé dans le fromage de type Gouda, la Fromagerie propose une gammede neuf fromages fins, les frais du jour en brin ou en bloc, des fromages detable ainsi que des fondues de Gouda et Parmesan.

Les honneurs remportés par la Fromagerie Bergeron deSaint-Antoine-de-Tilly soulignent encore une fois toute la passion et lacréativité de ses maîtres fromagers.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Fromagerie Bergeron
http://www.fromagesbergeron.com/

Commentaires