Vanclief en faveur d’une réforme ambitieuse du commerce agricole

DOHA (Qatar), le 9 novembre 2001 – Le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, M. Lyle Vanclief, a affirmé que le Canada et les autres pays membres du Groupe de Cairns ciblent une réforme ambitieuse du commerce agricole sous l’égide de l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

Le ministre a insisté sur l’importance de lancer de vastes négociations pour accomplir des progrès appréciables en agriculture.

M. Vanclief a formulé ces commentaires après une réunion du Groupe de Cairns, juste avant le début de la Conférence ministérielle de l’OMC, à Doha.

« L’objectif du gouvernement du Canada est d’uniformiser les règles du jeu pour les producteurs agricoles du monde entier, a souligné M. Vanclief. Nous ferons en sorte que les questions importantes et décisives pour le Canada demeurent à l’ordre du jour et continuent d’être débattues sur la scène internationale. »

M. Vanclief a ajouté que les décisions sur la production et la commercialisation des produits canadiens continueraient d’être prises au Canada.

Le Groupe de Cairns, une coalition de 18 pays exportateurs de produits agricoles formée en 1986, représente le tiers des exportations agricoles mondiales. Ses membres sont l’Argentine, l’Australie, la Bolivie, le Brésil, le Canada, le Chili, la Colombie, le Costa Rica, la République de Fidji, le Guatemala, l’Indonésie, la Malaisie, la Nouvelle-Zélande, le Paraguay, les Philippines, l’Afrique du Sud, la Thaïlande et l’Uruguay.

Au cours de ces négociations, le Canada vise l’abolition des subventions à l’exportation, la réduction substantielle ou l’élimination des mesures de soutien interne qui faussent la production et causent des distorsions ainsi que l’amélioration tangible de l’accès aux marchés pour tous les produits agricoles et alimentaires.

M. Vanclief et le ministre du Commerce international, M. Pierre Pettigrew, sont accompagnés par des membres de plusieurs organismes non gouvernementaux qui représentent un certain nombre de secteurs d’affaires, dont le secteur agricole. Les consultations avec les intervenants du secteur et les provinces se poursuivront tout au long des négociations.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada

http://Aceis.AGR.CA/

Ministère des Affaires étrangères et du Commerce international

http://www.dfait-maeci.gc.ca/

Commentaires