Volailles : baisse de consommation de 20% en France

Paris (France), 16 janvier 2006 – La consommation de volailles a baissé en France de 20% depuis le début de l’année par rapport à la première quinzaine de 2005, a déclaré le ministre de l’Agriculture Dominique Bussereau, en promettant un plan d’aide à la filière avicole d’environ 6 millions euros.

« La baisse de la consommation de volailles est actuellement de 20%, comme lors du début de la crise » à l’automne, a déclaré M. Bussereau en marge de la cérémonie des voeux au ministère.

Il a indiqué qu’un plan d’aide à la filière avicole d’environ 6 millions euros devrait être annoncé « très prochainement » par le gouvernement.

Le gouvernement va notamment financer une nouvelle campagne de publicité, après celle qui avait été faite avant les fêtes de fin d’année.

Parmi les mesures prévues pour les industriels, figurent le financement du chômage partiel, des allégements fiscaux et des « reports d’échéances d’impôts et de taxes ».

Pour les éleveurs, les mesures seront décidées en concertation avec leurs organisations, a ajouté M. Bussereau qui a rappelé que la France avait, comme d’autres pays, demandé à Bruxelles de débloquer des aides pour la filière agricole européenne en crise.

« La Confédération française avicole accueille avec joie cette annonce de M. Bussereau qui répond à une demande des éleveurs qui date de deux mois », a déclaré à l’AFP Christian Marinov, directeur général adjoint de la CFA.

Le gouvernement avait notamment décidé vendredi dernier, dans le cadre de son plan de lutte contre une éventuelle pandémie de grippe aviaire, d’étendre le confinement des élevages de volailles de 26 à 58 départements.

Selon M. Bussereau, qui attend un avis de l’Afssa (Agence française de la sécurité sanitaire des aliments) avant de se prononcer, « un ou deux autres départements » pourraient venir s’ajouter à cette liste dans les prochains jours.

Interrogé sur le peu de moyens financiers dont disposerait le ministère de l’Agriculture, après que « La Lettre de l’Expansion » a parlé lundi d’une « somme qui ne permettrait (…) de couvrir que la destruction de deux foyers de maladie », M. Bussereau a affirmé que « quand il y a une urgence on trouve les moyens ».

La France est « au-dessus » de la moyenne européenne pour la veille sanitaire, notamment avec un très bon réseau de vétérinaires, publics et privés, a-t-il ajouté.

Il existe en France 30.600 élevages professionnels, dont 12.936 avec un « parcours extérieur » (en plein air). Le total de volailles élevées en plein air était en 2005 de 160 millions, soit seulement 17% du total des 916 millions de volailles (1,950 million de tonnes) produites chaque année sur l’ensemble du territoire.

Source : AFP

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa)
http://www.afssa.fr

Commentaires