Cashcropper, une nouvelle application pour les rotations de cultures

Quand le prix des denrées oscille en yoyo d’une année à l’autre, plusieurs producteurs se demandent s’ils devraient modifier leur rotation à court terme ou poursuivre leur plan original. Une nouvelle application pour téléphone intelligent, Cashcropper, permet de répondre à cette question. Elle permet d’évaluer :

  • La valeur monétaire de différentes rotations de cultures pour votre exploitation;
  • Les quantités de phosphore et de potassium qui sont prélevées dans le sol par chaque culture d’une rotation;
  • La quantité d’azote requise pour atteindre le rendement en grain prévu de chaque culture.

L’application Cashcropper permet aux producteurs céréaliers de l’Ontario de comparer la rentabilité nette et les besoins de fertilisation des différents types de rotations dans un champ donné. L’application se fonde sur plus de 30 ans de résultats obtenus par l’Université de Guelph sur les rendements des rotations. Elle tient compte de l’emplacement de l’utilisateur, du type de sol et des pratiques de travail de sol pour les cultures de maïs, de soya et de blé. Les coûts réels des quantités prélevées d’éléments nutritifs prévus en vue du rendement sont inclus dans les calculs.

Développée en Ontario, l’application est préchargée avec, par défaut, les valeurs de rendement du MAAARO par comté et par canton ainsi que les coûts des intrants. Les usagers peuvent saisir leurs propres données pour évaluer les prises de décision réelles et hypothétiques concernant les rotations.

La création de cette application a été rendue possible grâce à l’expertise de Bill Deen, PhD et de Ken Janovicek du département d’agriculture végétale, Université de Guelph, et grâce au financement fourni par Agri-Food and Rural Link et Grain Farmers of Ontario. Selon le MAAARO, l’application serait adaptable pour les producteurs québécois.

 

Source : MAAARO

 

à propos de l'auteur

Journaliste, photographe et agroéconomiste

Nicolas Mesly

Nicolas Mesly est agroéconomiste, journaliste et photographe spécialisé dans les enjeux agroalimentaires. Il couvre les grandes cultures pour Le Bulletin des agriculteurs.

Commentaires