De la farine pour attirer les vers fil-de-fer

Différents appâts sont utilisés pour dépister les vers fil-de-fer. Une étude sur trois ans réalisée par l’Université de Guelph, Agriculture et Agroalimentaire Canada et le Ministère de l’Agriculture, de l’Alimentaiton et des Affaires Rurales de l’Ontario (MAAARO) a identifié la farine tout usage comme étant le plus efficace.

Les chercheurs ont comparé trois appâts sur une douzaine de sites avec une pression élevée des prédateurs. « Une portion de patates pilées a été le moins efficace », rapporte Jocelyn Smith de l’Université de Guelph. Une tasse de farine ou des grains mélangés (maïs, blé et haricot blanc) avaient le même pouvoir d’attraction pour les vers fil-de-fer.

Le trempage des grains mélangés dans l’eau pendant une nuit a été nécessaire pour les ramollir. « Les appâts sont restés de sept à dix jours enterrés dans le sol », précise Jocelyn Smith. L’avantage de la farine sur les grains mélangés repose sur sa spécificité. De 20 % à 25 % des appâts de grains ont été déterrés et mangés par d’autres espèces (rongeurs). Il a aussi été démontré que le dépistage au printemps est plus efficace qu’à l’automne. Si le temps manque au printemps, la spécialiste suggère de choisir un moment plus tard dans la saison où le sol n’est pas trop sec.

Selon les observations des chercheurs dans le cadre de ce projet, il y a peu de relation entre le nombre de vers fil-de-fer capturés et le rendement en grain en fin de saison. Certains sites avec un nombre élevé n’ont pas souffert de prédation. D’autres sites avec une pression plus faible d’insectes ont subi plus de dommage. L’emplacement des appâts dans le champ est aussi important. Jocelyn Smith recommande de les placer à environ 1 m des bords de champ au lieu de les disperser de façon aléatoire, surtout s’il y a présence de graminées sur les abords du champ.

Source : Ontario Farmer

Commentaires