Ligne de temps

Une Journée à foin sous le thème de l’agriculture de précision

Depuis quelques années, les nouvelles technologies ont pris d’assaut les fermes agricoles. Il y a un secteur dans lequel on ne soupçonne pas l’importance de ces technologies. C’est celui des plantes fourragères. La Journée à foin 2018 du Conseil québécois des plantes fourragères (CQPF) s’est déroulée sous le thème de l’agriculture de précision.

La ferme Parisbel de Parisville, dans le Centre-du-Québec, était l’hôte de cette journée tenue le 6 septembre 2018. Cent onze personnes étaient présentes. Une plaque a été remise par le vice-président du CQPF, Christian Duchesneau, à la famille : Dave et Sabrina Habel, Maryse Bergevin et Sylvain Habel.

Une plaque a été remise par le vice-président du CQPF, Christian Duchesneau, à la famille hôte de la Journée à foin 2018 : Dave et Sabrina Habel, Maryse Bergevin et Sylvain Habel.
photo: Marie-Josée Parent

Plusieurs conférences ont permis aux participants de se familiariser avec les différentes opportunités qu’offre l’agriculture de précision adaptée aux plantes fourragères.

Les conférences du matin ont eu lieu à la Salle municipale de Parisville.
photo: Marie-Josée Parent

Dans une conférence, la chercheure Athyna Cambourris d’Agriculture et Agroalimentaire Canada a expliqué comment l’agriculture de précision peut être bénéfique pour le secteur des plantes fourragères. Cela permet notamment d’améliorer la productivité des terres, la profitabilité des entreprises et assurer la protection de l’environnement. Différents projets de recherche auxquels elle a participé démontrent l’intérêt de l’agriculture de précision pour les plantes fourragères.

Stéphane Gagnon de Synagri a démontré toute l’importance de l’échantillonnage par GPS dans une stratégie d’agriculture de précision adaptée aux plantes fourragères. Les champs sont de plus en plus grands et ne sont pas homogènes. L’échantillonnage de précision permet des applications d’engrais de précision.

Pour sa part, Hicham Becharki, directeur des produits numériques et innovation à la Coop fédérée, a présenté la plate-forme AgConnexion qui permet d’avoir en un seul endroit une foule d’informations qui aident à la gestion de l’entreprise. Et donc, également au niveau des plantes fourragères.

Dans des capsules d’information, l’éditeur et rédacteur en chef du Bulletin des agriculteurs, a présenté deux innovations qui auront un impact important dans les prochaines années. La machine Premos de Krone permet notamment de transformer la paille en granules directement au champ. Elles peuvent ensuite être ajoutées à la ration, servir de litière ou comme biocarburant. La deuxième capsule portait sur l’intelligence artificielle. Le Québec dénombre beaucoup de chercheurs dans ce secteur. L’identification par imagerie est notamment très intéressante.

En après-midi, trois ateliers ont permis aux participants de se familiariser avec l’HarvestLab de John Deere, avec l’irrigation de précision à la ferme Parisbel, ainsi qu’avec l’application de fumier à faible dose et le semis-direct de plantes fourragère par la compagnie Wendel Mathis.

Rémi Bourgault de John Deere a présenté toutes les possibilités offertes par le HarvestLab.
photo: Marie-Josée Parent

Éric de Courval de Wendel Mathis a présenté un atelier sur l’application de fumier à faible dose et le semis-direct des plantes fourragères.
photo: Marie-Josée Parent

 

Les participants ont pu s’informer auprès de la douzaine d’exposants présents sur place.
photo: Marie-Josée Parent

à propos de l'auteur

Agronome et journaliste

Marie-Josée Parent couvre les productions laitière, bovine, avicole et porcine au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires