5 innovations remarquables au Salon des productions animales en France

Il est toujours intéressant de voir ce que les salons internationaux présentent parce que, si ces technologies ne sont pas disponibles ici, il est bien possible qu’elles le soient dans un avenir rapproché.

Voici les innovations qui ont obtenu la plus haute distinction (trois étoiles) lors du concours Innov’SPACE de la plus récente édition du Salon des productions animales (SPACE) de France. L’événement a eu lieu à Renne, en Bretagne, du 13 au 16 septembre.

ASSERVA

PHOTO: SPACE

PHOTO: SPACE

Easy-Path : aiguillage automatisé pour le déplacement d’animaux

Le principe de fonctionnement est simple. L’éleveur indique sur un écran tactile l’endroit de l’élevage d’où partent les animaux, et ensuite l’endroit où ils doivent se rendre. Les aiguillages automatisés (portillons, portes, barrières…) se mettent en place afin d’ouvrir l’aiguillage. L’éleveur n’a plus qu’à pousser les animaux jusqu’à leur destination.

Productions : bovine, caprine, ovine, porcine

CALIPRO – SOCOBATI – CALIMAT

PHOTO: SPACE

PHOTO: SPACE

TRAC’R : traitement des déjections animales

Le concept TRAC’R est l’association de deux innovations permettant d’intégrer le système de séparation de phase TRAC dans des bâtiments existants.

La première innovation appelée Eco TRAC est une gamme de pièces préfabriquées en béton qui permet de former, dans une salle existante, un fond de fosse permettant de faire la séparation de phase. La deuxième innovation Robot TRAC est la création d’un couple de robots pour venir racler et transporter les déjections issues de la séparation de phase. Le robot collecteur permettant aussi de transporter le robot racleur de piste en piste de raclage. L’utilisation d’un couple de robots pour plusieurs salles, plutôt qu’un racleur par couloir dans le système actuel, offre la possibilité d’aménager d’anciens bâtiments fonctionnels et robustes qui ont été faits depuis les années 90.

Pour l’éleveur, le concept TRAC’R permet de faire face à trois problèmes environnementaux :

  • Possibilité de faire face à une perte de plan d’épandage sans diminuer la production de porcs de l’élevage, et en utilisant les bâtiments existants (le TRAC permet de diviser par 2.5 la surface nécessaire en plan d’épandage) ;
  • Possibilité d’améliorer la qualité de l’air et de réduire les émissions d’ammoniac par deux ;
  • Participer au recyclage du phosphore en exportant la fraction solide.

MAZERON NAUDOT

PHOTO: SPACE

PHOTO: SPACE

Levobovin : équipement de contention

Le Levobovin est un lève têtes pour bovins au cornadis. C’est un appareil autonome, type diable à déplacer seul, sans effort, permettant d’immobiliser la tête de 2 à 4 bovins en même temps. L’intervenant pourra administrer ses traitements ou soins sans risques d’accidents, sans craindre le mal de dos (ergonomie des gestes).

Cet appareil est prévu pour se configurer aux bâtiments et cornadis existants, par des réglages au préalable. Le principe de lever au moins deux têtes de bovins simultanément permet de diminuer fortement les efforts exercés sur l’appareil, et de rassurer les congénères. Le déplacement et le maniement facilité du lève têtes permet à l’éleveur d’aller soigner ses animaux là où ils se trouvent (bovins nourris au cornadis).

Production : bovins

QUANTURI

PHOTO: SPACE

PHOTO: SPACE

HAYTECH : système de prévention des incendies

HAYTECH est un système de prévention des feux de ferme dus à l’échauffement du foin, un phénomène naturel connu sous le nom de « combustion spontanée du foin ». Ce phénomène est une menace mondiale qui se reproduit chaque année aux États-Unis, au Canada, en Australie et en Europe, occasionnant des centaines de millions d’euros de dommages annuels et des traumatismes psychologiques graves dus à la perte partielle ou complète des bâtiments d’exploitations agricoles, de matériels ou de cheptels.

Le système HAYTECH est un réseau de capteurs de température insérés dans les bottes de foin au moment du stockage et communicant avec le Cloud. L’agriculteur peut ainsi se connecter à l’application web et suivre en temps réel l’état de son fourrage. En cas de danger, l’agriculteur reçoit une alarme sous forme de SMS ou d’appel téléphonique. HAYTECH se veut ainsi le précurseur de l’IoT (“Internet of Things”) agricole, en connectant les objets au service de la sécurité et de la prévention en milieu agricole.

TIBOT

PHOTO: SPACE

PHOTO: SPACE

TiOne : robot d’assistance à la conduite d’élevage

Le produit présenté est un robot autonome à quatre roues motrices d’assistance à l’aviculteur dans ses tâches quotidiennes. Il intègre un système de géolocalisation lui permettant de suivre avec précision une trajectoire programmée au sein de l’élevage.

Ses tâches sont d’animer le lot pour en augmenter la fertilité et d’éduquer les poules à aller dans le pondoir, afin de limiter le nombre d’œufs au sol aujourd’hui déclassés qui représentent donc une perte de productivité sensible pour l’élevage. En fonction des besoins, il peut être équipé de différents accessoires, par exemple des griffes pour niveler et aérer la litière, des capteurs de collecte de paramètres environnementaux tels que température, humidité, pression, luminosité, CO2… pour garantir le bien-être animal. Enfin, ce robot permet de surveiller à distance l’élevage et d’alerter l’éleveur directement sur son smartphone en cas de paramètre non conforme.

Production : volaille

à propos de l'auteur

Agronome et journaliste

Marie-Josée Parent

Marie-Josée Parent couvre les productions laitière, bovine, avicole et porcine au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires