Le colostrum influence toute la vie

Le colostrum est plus qu’un aliment des premiers jours servant à prémunir le jeune animal contre les infections. Il a un impact sur toute la vie de l’animal. Chez la vache, il influencera sa production laitière lorsqu’elle sera adulte. Telle est la constatation du médecin vétérinaire Lionel Reisdorffer de Obione, un cabinet d’expertise français, lorsqu’il a compilé les travaux de 25 chercheurs.

Voici quelques observations à ce sujet :

  • Le colostrum contient des facteurs qui influencent l’efficacité alimentaire avant et après le sevrage.
  • Le colostrum influencera la régulation de l’ingestion et de la satiété pour la vie.
  • Le colostrum est un aliment postnatal qui peut diminuer la mortalité des veaux de 10 % en moyenne.
  • Les veaux ayant eu un mauvais transfert d’immunité auront un âge au vêlage plus important, un gain moyen quotidien (GMQ) plus faible, une production laitière diminuée en première lactation, un métabolisme du glucose dégradé et une efficacité alimentaire moins performante.
  • Les veaux ayant ingéré 4 litres durant leur premier jour de vie, comparativement à 2 litres, auront environ 10 % plus de lait en première lactation et 15 % de plus de lait en deuxième lactation.

C’est pourquoi Lionel Reisdorffer recommande que les veaux reçoivent quatre litres de colostrum durant leurs premières six heures de vie. En une ou deux fois, ça ne fait pas de différence. Malheureusement, dans une enquête menée auprès de 647 éleveurs de vaches allaitantes, il a constaté que seulement 1,7 % des éleveurs réalisent des analyses qualitatives du colostrum et 9 % ont une idée du volume produit par la vache.

Source : Paysan-Breton.fr

à propos de l'auteur

Agronome et journaliste

Marie-Josée Parent

Marie-Josée Parent couvre les productions laitière, bovine, avicole et porcine au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires