Plan conjoint pour les éleveurs de poulettes

Le 29 novembre, la Régie des marchés agricoles et alimentaires du Québec (RMAAQ) a approuvé le plan conjoint demandé par les Éleveurs de poulettes du Québec (ÉPQ). Le nouveau plan conjoint fonctionnera donc sous gestion de l’offre, tout comme les producteurs de lait, d’œufs (de consommation et d’incubation) et de volaille (poulets et dindons). Aucune valeur monétaire ne devrait être rattachée au quota des éleveurs de poulettes.

Le président des Éleveurs de poulettes du Québec, Emmanuel Destrijker, qui est à la fois éleveur de poulettes et producteur d’œufs, était très heureux de cette nouvelle. « Nous avons travaillé fort, de concert avec la Fédération des producteurs d’œufs de consommation du Québec, pour que les éleveurs puissent avoir leur propre plan, ce qui leur permettra notamment d’obtenir un prix juste et équitable pour leurs poulettes, un prix basé sur le principe du coût de production. »

Au cours des prochaines semaines, les ÉPQ finaliseront les règlements qui régiront ce secteur qui fournit chaque année quelque 4 million de poulettes destinées à la ponte d’œufs pour le marché québécois. Les ÉPQ comptent 78 éleveurs dont environ la moitié sont également producteurs d’œufs de consommation.

Cliquez ici pour lire la décision.

à propos de l'auteur

Agronome et journaliste

Marie-Josée Parent couvre les productions laitière, bovine, avicole et porcine au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires