En raison de la COVID-19, les visites de fermes passent en mode virtuel.

Des visites de fermes laitières virtuelles

À défaut de pouvoir organiser des portes-ouvertes, la compagnie Lely organise des visites de fermes virtuelles

Lely France vient de mettre en ligne un site web pour permettre de visiter plusieurs fermes de France. Au Québec, le directeur général de Lely Canada, Guillaume Peeters explique que son équipe travaille sur un concept semblable pour le Québec.


Des chercheurs américains utilisent des vaches pour produire des anticorps contre le virus de la COVID-19.

Des vaches dans la lutte contre le virus de la COVID-19

Des chercheurs utilisent des vaches OGM pour fabriquer des anticorps

Des chercheurs américains ont modifié génétiquement des vaches pour leur faire produire des anticorps contre le virus responsable de la COVID-19, le SARS-CoV-2. Des essais cliniques sur des patients atteints de la maladie devraient débuter cet été.

La Chine demande des certificats antivirus sur les importations agricoles

Les mesures prises en Chine pour contrôler la COVID-19 s’étendent maintenant aux importations. Selon Bloomberg, la Chine demande aux expéditeurs de soya de fournir un document garantissant que leurs cargaisons sont exemptes du nouveau coronavirus, reflétant les mesures prises sur le marché de la viande. Ce type de demande auraient été faites envers des expéditeurs […] Lire la suite


Cette années, les jugements d'animaux Holstein ne se passeront pas sur le ring comme d'habitude.

Holstein Québec organise un grand jugement d’animaux virtuel

Le concours tenu dans chaque région culminera par un grand jugement provincial

Déçu qu’il n’y ait pas d’expositions agricoles cet été? Pour pallier ce manque, Holstein Québec organise une compétition qui se déroulera d’abord dans les régions et culminera par un jugement provincial. Un juge visitera votre ferme pour coter vos animaux.

La COVID-19  a coûté 150 millions de dollars aux Éleveurs de porcs du Québec.

La COVID-19 a coûté 150 millions$ aux Éleveurs de porcs

Après la décision de la Régie des marchés agricoles et la réduction du nombre de porcs en attentes, les Éleveurs de porcs souhaitent maintenant des compensations pour les pertes liées à la COVID-19

La décision de la Régie des marchés agricoles est en majorité favorable aux Éleveurs de porcs. Le nombre de porcs en attente a diminué. Les Éleveurs de porcs souhaitent maintenant des compensations pour les pertes liées à la COVID-19.


Le pire des effets de la crise de la COVID-19 sur la production laitière semble derrière nous.

Lait : le pire est derrière nous

Un conseiller en financement fait le bilan de la situation

Le mois de mai a fait mal aux fermes laitières du Québec, mais avec les annonces de déconfinement, le retour à l’école dans plusieurs régions et l’ouverture prochaine des restaurants, le pire de la crise de la COVID-19 semble définitivement derrière nous.

Pour s'adapter à la nouvelle réalité de la COVID-19, Olymel a installé des diviseurs dans des endroits où il n'était pas possible de respecter la distanciation de deux mètres entre les travailleurs.

10 000 porcs abattus samedi dernier

Les employés d’Olymel ont fait un blitz pour réduire le nombre de porcs en attente

Pour réduire le nombre de porcs en attente, plus de 800 employés de trois abattoirs d’Olymel ont accepté de travailler samedi dernier. En plus d’abattre 10 046 porcs, la journée de travail a permis d’amasser des dons pour des organismes de leur région.


La fermeture des hôtels, restaurants et institutions en raison de la COVID-19 a fait mal à plusieurs secteurs de l'agriculture québécoise.

La fermeture des restaurants fait plus mal que prévu

Le président de l’UPA, Marcel Groleau, ne pensaient pas au début de la crise de la COVID-19 que le secteur de la restauration aurait un tel impact

La COVID-19 fait mal dans plusieurs productions agricoles. De tous les impacts, c'est la fermeture des HRI (hôtels, restaurants et institutions) qui fait le plus mal. Tour d'horizon des principaux impacts de la COVID sur l'agriculture, secteur par secteur.

La campagne Mangeons local plus que jamais! connaît un grand succès auprès des consommateurs.

Il y aura des portes ouvertes virtuelles sur les fermes cet automne

La COVID-19 a forcé l’annulation de la populaire activité de l’UPA dans sa forme habituelle alors que les consommateurs veulent «Manger local plus que jamais!»

Afin de profiter de l’engouement pour l’achat local et en raison de l’annulation de la journée portes ouvertes sur les fermes du Québec dans sa formule habituelle, l’Union des producteurs agricoles (UPA) travaille sur une formule virtuelle. Cette initiative se déclinera en deux volets : une application mobile et un jeu virtuel.