La Fédération des producteurs d’oeufs de consommation du Québec innove

Grande première en Amérique de Nord quant au contrôle de la qualité des aliments, la Fédération des producteurs d’oeufs de consommation du Québec (FPOCQ) innove. Elle s’est adjoint la collaboration d’un bon nombre d’organismes pour faire de l’oeuf l’aliment le plus respecté qui soit, tant au niveau de sa fraîcheur que de son excellente qualité.







Au lieu des 250 mg de cholestérol auxquels nous étions habitués, un gros oeuf en renferme maintenant 190 mg.


Parmi ses partenaires, on compte l’ACOQ (Association des classificateurs d’oeufs du Québec) qui a instauré le système de traçabilité des oeufs classés au Québec. Le MSSS (Ministère de la Santé et des Services sociaux) applique la loi sur la santé publique et surveille attentivement les cas de salmonella enteridis et enfin, le MAPAQ (Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation) de son côté, coordonne le plan d’action du réseau de surveillance de la qualité des oeufs de consommation du Québec.

Pour leur part, les membres de la Fédération des producteurs d’oeufs de consommation du Québec ont proscrit à ce programme qui applique les principes de tolérance zéro et implique tous les intervenants de l’industrie des oeufs.

Cette union permet l’amélioration du niveau de santé des poules pondeuses. Ensemble, ils font également la surveillance active du réseau et établissent des normes très élevées en matière de salubrité.

L’œuf ou la poule ? La poule et l’oeuf

Salubrité, manipulation et sélection des oeufs, tout cela n’est pas encore suffisant pour obtenir un oeuf de qualité. Encore faut-il que la poule pondeuse soit bien choisie et bien nourrie… Effectivement, une sélection génétique est pratiquée afin de déterminer quelles sont les poules pondeuses les plus prolifiques ! Cette sélection permet également d’obtenir des oeufs à moindre teneur en cholestérol. Au lieu des 250 mg de cholestérol auxquels nous étions habitués, un gros oeuf en renferme maintenant 190 mg. Qui l’eut crû possible ?

Dans une vision intégrée, l’alimentation de la poule est aussi surveillée et sans cesse améliorée. Comme on le sait maintenant, les ingrédients utilisés dans la fabrication de la moulée ont un effet direct sur la valeur nutritive de l’oeuf, sur la couleur du jaune et de la coquille. On arrive donc à combiner des ingrédients naturels de façon à répondre aux attentes du marché actuel.

Les producteurs d’oeufs de consommation du Québec joue sans contredit un rôle déterminant et offre ainsi aux consommateurs un produit de grande qualité.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS)

http://www.msss.gouv.qc.ca/

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)

http://www.agr.gouv.qc.ca/

Office canadien de commercialisation des oeufs

http://www.canadaegg.ca

Commentaires