Pomme de terre : levée des restrictions canadiennes et américaines à l’importation

Ottawa (Ontario), 6 octobre 2006 – L’honorable Chuck Strahl, ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, est heureux d’annoncer que le Canada et les Etats-Unis ont conclu un accord qui prévoit la levée de presque toutes les restrictions temporaires à l’importation de certains produits agricoles en provenance du Québec. Les Etats-Unis ont imposé ces restrictions à la suite de la détection du nématode doré dans cette province.

L’accord rétablit les échanges de tous les produits québécois touchés par ces mesures, à l’exception de ceux qui proviennent de quelques exploitations en quarantaine dans la région où le nématode doré a été détecté. L’accord prévoit également la levée des restrictions canadiennes imposées aux produits provenant d’exploitations situées à l’extérieur de la zone réglementée en Idaho, où la présence du nématode à kystes pâles a été confirmée en avril. Le nématode doré et le nématode à kystes pâles sont considérés comme deux espèces de nématode à kyste de la pomme de terre (NKPT) justiciables de quarantaine à l’échelle internationale.

« Cet accord illustre clairement la façon dont le nouveau gouvernement du Canada s’emploie à obtenir des résultats concrets pour les Canadiens, les agriculteurs et leurs familles, a déclaré le ministre Strahl. En un peu plus de six semaines, nous avons été en mesure de négocier un accord qui sert les intérêts du secteur agricole canadien et normalise les échanges agricoles avec notre principal partenaire commercial. »

En vue d’éviter l’imposition de restrictions commerciales à l’ensemble des provinces ou Etats par suite de la détection du NKPT, les représentants canadiens et américains se sont entendus sur un cadre scientifique qui permet la création de zones réglementées. Les produits provenant des zones spécifiées ne sont pas visés par les restrictions commerciales liées aux NKPT.

On a également mis sur pied un groupe de travail technique conjoint Canada-Etats-Unis chargé d’examiner les questions à moyen et à long terme entourant la lutte contre le NKPT dans les deux pays.

Le gouvernement du Canada poursuit sa collaboration avec l’industrie et les provinces afin d’élaborer un nouveau programme d’aide en cas de catastrophe mieux adapté aux besoins des producteurs et distinct des programmes de stabilisation du revenu.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Commentaires