Pénurie de foin… soyez pro-actif!

Les stocks de fourrages 2020 sont bas pour la province

Pas besoin de le répéter, en général les stocks de fourrages 2020 sont bas pour la province. Bien que quelques régions semblent beaucoup moins affectées que d’autres. Les chanceux!

Pour certains producteurs, c’est compliqué et ils doivent faire preuve d’ingéniosité. Pour ceux qui se trouve en mauvaise situation, plusieurs options ont été proposées par Roselyne Gobeil la semaine passée dans sa chronique pour être réactif à cette pénurie. Les solutions ne sont pas immenses pour le prochain mois, mais à partir du mois d’août, le taux de réussite de certaines interventions sera meilleur.

Mais tout d’abord, il faut faire une bonne évaluation des inventaires avant de prendre une quelconque décision. Une évaluation des inventaires de fourrages et surtout un inventaire des animaux à nourrir dans la prochaine année! Prenez le temps de faire des scénarios de consommation pour plusieurs groupes d’âges ou de stades de lactation. Cet exercice est rarement fait de manière rigoureuse.

Maximisez ce qui est au champ. Pour les prairies restantes, assurez-vous de maximiser le rendement que vous pourrez en tirer. Validez les stades de coupe optimaux, apportez des amendements adéquats pour cette situation, fauchez assez haut pour permettre un meilleur regain, etc. Bref, optimisez le « management » de vos prairies restantes.

Une autre option reste à acheter ce qu’il vous manquera. Achetez ce dont vous avez besoin et surtout, ce dont vos animaux ont besoin! Du foin pour des vaches taries ne devrait pas être le même que pour des vaches en lait. Histoire vécue trop souvent. Vous pouvez consulter la liste de commerçants de foin ci-dessous si nécessaire:

https://www.cqpf.ca/fr/repertoire-foin-commerce

Une question m’est posée à répétition depuis quelques semaines : « Je veux opter pour des céréales implantées en août et les récolter cet automne. Je dois m’attendre à quoi comme rendement? La qualité pourrait ressembler à quoi?

Voici une étude qui a été réalisée sur deux années pour vous donner des pistes de réflexion.

La qualité de la protéine récoltée dans ce genre de fourrage sera influencée par le stade de coupe et la présence ou non de pois dans le mélange et la digestibilité de ce type de fourrage sera excellente. Un fourrage de bonne qualité est à prévoir.

Dernier petit point avant de vous laisser. Certains sous-produits et aliments peuvent aussi remplacer une partie des fourrages de votre ration. Validez avec vos intervenants si le retour sur investissement en vaut le coût.

À retenir :

-faire l’inventaires des fourrages et des animaux.

-maximiser le rendement des prairies actuelles.

-évaluer d’autres options d’implantation.

-acheter du foin ou un substitut.

Bonne deuxième coupe!

à propos de l'auteur

Commentaires