Réussir le compost sans le retourner!

Pour réussir le compost, il est recommandé de retourner le tas pour favoriser l’aération et uniformiser la décomposition. Ceci représente un défi important pour les entreprises agricoles qui produisent du compost à grande échelle. Jay Armour, un producteur de Gardiner dans l’État de New York, propose un système original dans un récent article du U.S. Farm Show Magazine.

Producteur maraîcher biologique, Jay Armour utilise beaucoup de compost. Pour se simplifier la vie, il a développé un concept de compost statique en se servant d’un ventilateur, de tuyaux PVC et d’une minuterie. Quatre tuyaux PVC de 9 m (30 pi) par 10 cm de diamètre (4 po) perforés sont reliés par un tuyau transversal à une extrémité. Au milieu de ce dernier, il a ajouté un ventilateur de type cage d’écureuil. Ce ventilateur souffle de l’air dans les tuyaux selon un cycle prédéterminé pour maintenir le compost à 160 oF, soit trois minutes de soufflerie suivies d’une pause de 20 minutes. Le temps peut être différent pour une quantité différente de compost.

Les tuyaux sont suffisamment distancés les uns des autres afin de permettre le passage d’un tracteur. Ceci facilite la mise en place du compost par-dessus les tuyaux. Une couche de copeaux de bois est étalée sur les tuyaux. Cette couche permet de bien identifier la fin du tas et d’éviter d’accrocher les tuyaux avec la pelle du tracteur. Par la suite, différents résidus organiques sont ajoutés. La hauteur finale du tas de compost est d’environ 1,80 m (6 pi).

Le ventilateur reste en place pour environ deux semaines suivies d’une période de repos de deux semaines. Après ces opérations, le compost est prêt à être utilisé.

Source : Ontario Farmer

à propos de l'auteur

Articles récents de Le Bulletin des agriculteurs

Commentaires