A l’instar des producteurs, les consommateurs veulent un meilleur étiquetage et des normes pour les produits laitiers

Kelowna (Colombie-Britannique), 19 juillet 2005 – Aujourd’hui, les producteurs laitiers ont entendu les commentaires des consommateurs, recueillis par la Consumer Interest Alliance Inc. dans le cadre de groupes de consultation d’une journée tenus à l’échelle du Canada. Les consommateurs disent que c’estsurtout pour sa valeur nutritive qu’ils achètent du fromage. Ils s’attendentpar ailleurs que le fromage soit fait de lait et que l’étiquetage donne uneinformation claire sur le produit.

« Les consommateurs veulent un meilleur étiquetage pour pouvoir faire deschoix éclairés sur les fromages », a déclaré Jacques Laforge, président desProducteurs laitiers du Canada. « Ils disent aimer le fromage qui est fait delait, à la manière traditionnelle. Mais ils ont remarqué des changements danscertains de leurs produits de fromage favoris. Ils aimeraient savoir aupremier coup d’oeil quand la composition du produit est modifiée et si leschangements ont un effet sur les caractéristiques fonctionnelles ou la valeurnutritive du produit. »

Et d’ajouter M. Laforge : « C’est une préoccupation pour nous,agriculteurs, qui travaillons fort pour produire un lait de première qualitépour les Canadiens. Nous voulons que les Canadiens puissent choisir facilementdes fromages canadiens de grande qualité, faits de lait de grande qualité.Nous croyons que des normes de composition précises pour les fromagescanadiens traditionnels sont la meilleure façon d’y arriver. »

Ces normes n’empêcheraient pas le développement de produits laitiersinnovateurs, mais, dit la CIAI : « Ces produits devraient se faire une place àeux sur le marché, plutôt que de se déguiser en fromages. »

Au cours de la dernière décennie ou à peu près, les ingrédients entrantdans la fabrication de certains produits ont changé, ce qui a eu desincidences sur le goût ou la valeur nutritive de certains produits defromage :

« Deux tranches de fromage fondu, dont raffolent les enfants, contenaientla même quantité de calcium qu’un verre de lait. Mais les tranches de fromagene sont plus toutes créées égales. Certaines renferment moins de calcium etd’autres nutriments que celles faites de lait, sans nécessairement coûtermoins cher », a dit le Dr Mary Alton-Mackey, experte en nutrition à la CIAI etco-auteure du rapport.

En vérifiant la liste des ingrédients et le tableau d’informationnutritionnelle, les consommateurs peuvent faire un choix plus éclairé qu’en sefiant uniquement aux allégations que le fabricant donne sur le panneau avantde l’emballage. Les Producteurs laitiers du Canada rappellent auxconsommateurs que le fromage dont la liste des ingrédients indique qu’il estfait de lait et/ou de crème, demeure leur meilleur choix pour tous lesbienfaits nutritionnels et le goût traditionnels du fromage.

« Le Cadre stratégique pour l’agriculture intègre la qualité des alimentscomme une importante composante du “branding du Canada” en insistant que lesaliments canadiens sont de toute première qualité, a dit M. Laforge. Nousvoulons certainement veiller à ce que les produits laitiers canadiens soientet demeurent parmi les meilleurs au monde. Voilà pourquoi les producteurs delait appuient les efforts que font les consommateurs pour clarifier etappliquer la réglementation afin de préserver la bonne réputation des produitslaitiers qui répondent aux normes existantes. »

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Les Producteurs laitiers du Canada
http://www.producteurslaitiers.org

Commentaires