Inflation annuelle de 1,3% en janvier au Canada

Ottawa (Ontario), 14 février 2002 – Les Canadiens ont déboursé 1,3% de plus en janvier qu’à la même période l’an dernier pour leurs biens de consommation, contre 0,7% en décembre, une hausse attribuable notamment aux prix de l’alimentation et du tabac, a indiqué Statistique Canada.

La Banque du Canada prône une fourchette d’inflation comprise entre 1% et 3%, mais les analystes s’attendent à ce qu’elle ne touche plus à ses taux d’intérêt après une année complète de réductions, à la lumière des signes économiques encourageants.

« En gros, les données indiquent que l’économie canadienne s’est légèrement raffermie, et la banque centrale ne verra pas la pertinence de réduire ses taux en mars », a dit Andrew Pyle, économiste principal chez Scotia Capital.

Statistique Canada a indiqué que les prix des aliments, de l’assurance-automobile, de l’essence et de l’électricité avaient contribué à hausser les prix de 0,3% en janvier contre ceux de décembre, qui eux-mêmes s’étaient hissés de 0,1% depuis novembre.

Le taux d’inflation de base, qui exclut les secteurs volatils de l’alimentation et de l’énergie, était de 1,7% sur l’année mais en baisse de 0,1% par rapport à décembre.

Ce même taux de base, mesuré selon les calculs différents de la Banque du Canada, était en hausse de 1,8% sur l’année et de 0,1% sur une base mensuelle.

« Vous risquez davantage de voir le mot “déflation” défrayer la manchette plutôt que “inflation” », a dit Marc Lévesque, économiste principal à la Banque Toronto-Dominion.

« La Banque du Canada ne risque pas, à court terme, de se préoccuper des pressions inflationnistes, étant donné la faiblesse des économies mondiale et nord-américaine », a ajouté l’économiste.

Les leaders économiques mondiaux sont d’avis qu’une reprise est imminente en Amérique du Nord, particulièrement aux États-Unis.

Des analystes sondés par Reuters tablaient sur une inflation annuelle de 1,0% pour l’ensemble des prix en janvier, et de 0,2% sur une base mensuelle.

Source : Reuters

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Statistiques Canada

http://www.statcan.ca/

Commentaires