Avantages de semer le radis et le blé d’automne en même temps

En semant le radis en même temps que le blé d’automne, on obtient les avantages d’un engrais vert mixte de plus d’une espèce tout en établissant la culture pour la prochaine saison. Au printemps suivant, le radis sera détruit par l’hiver et le blé pourra poursuivre sa croissance.

Selon Peter Johnson, agronome indépendant en Ontario, deux situations peuvent justifier le semis de radis huileux, comme le Daikon, en même temps que le blé d’automne. La première concerne la capacité du radis à briser la couche de compaction pour favoriser un meilleur enracinement du blé. En se basant sur les résultats obtenus par le passé, Peter Johnson croit que seuls les semis hâtifs peuvent répondre à cette problématique. Les radis doivent être suffisamment développés pour avoir un effet significatif sur la compaction. Il ajoute que le blé d’automne possède aussi un système racinaire agressif qui peut aller jusqu’à 1,80 m (6 pi) de profondeur.

La deuxième concerne la séquestration de l’azote par le radis. L’azote accumulé par les radis est libéré lors de la décomposition de cette plante et est rapidement disponible au printemps. Cet azote devient disponible pour le blé au moment de la reprise. Malgré les témoignages positifs de certains producteurs, des essais au champ n’ont toutefois pas permis de valider un gain de rendement du blé avec cette technique, rapporte Peter Johnson. La dose de semis du radis est établie à 2,25 kg/ha (2 lb/acre) lorsqu’ensemencée avec le blé. Une démonstration jusqu’à 5 kg/h (4,5 lb/acre) a révélé une forte compétition du radis avec le blé. Malgré les apparences, Peter Johnson n’est pas certain que le rendement du blé sera affecté. Il cite des essais de désherbage impliquant des infestations sévères de canola spontané où le rendement de blé n’était pas affecté.

Source : MAAARO

à propos de l'auteur

La référence en nouvelles technologies agricoles au Québec.

Fondé en 1918, Le Bulletin des agriculteurs traite des tendances, des innovations et des dernières avancées en matière de cultures, d’élevages et de machinisme agricole dans le but de faire prospérer les entreprises agricoles d’ici.  

Commentaires