Marché des grains: Retour à la case départ

La semaine s'est soldée par une autre perte et un retour à l'incertitude

Le soya et le maïs ont aligné une autre semaine négative, une deuxième de suite pour le soya et une troisième perte hebdomadaire pour le maïs. Le blé a aussi terminé dans le rouge malgré de bonnes nouvelles pour finir la semaine.

La semaine avait bien débuté mais l’annonce que les dirigeants chinois et américains ne se rencontreraient pas avant la date du butoir du 1er mars a fait tourner le vent. La trêve de 90 jours entre la Chine et les États-Unis doit se terminer à cette date et même si les négociations se poursuivent entre les deux administrations, le marché a mal reçu cette nouvelle.

Les courtiers ont ensuite préféré demeurer sur les bandes en attendant le premier rapport de l’année du département de l’Agriculture, celui de janvier ayant été annulé en raison de la paralysie partielle du gouvernement américain. Le rapport dévoilé vendredi a confirmé ce que plusieurs analystes avaient annoncé, soit une récolte 2018-2019 moins importante que prévu, ainsi qu’une forte augmentation des stocks de soya aux États-Unis. Parmi les nouvelles inattendues se trouvait l’annonce de stocks mondiaux de maïs relevés à la hausse, tout comme les plus petites superficies semées en blé depuis 1909.

Le soya a tout de même rebondi vendredi malgré les larges stocks de soya annoncés par le USDA, mais pas suffisamment pour effacer ses pertes de la semaine. Les courtiers ont été rassurés par le fait que Chine a respecté sa promesse de se réapprovisionner en soya avec des ventes qui ont cumulé à 3,8 millions de tonnes. Le gouvernement américain a tout de même abaissé ses projections de ventes pour l’exportation pour la prochaine année.

Le maïs a suivi en raison de l’annonce de stocks mondiaux en hausse, contredisant les projections précédentes.

Le blé a atténué ses pertes pour la semaine grâce à l’annonce de vente de blé à l’Égypte, un marché qui échappe à la céréale américaine habituellement. La perspective de plus petites superficies de blé a aussi donné un coup de pouce au cours vendredi.

Et avec des chiffres pour patienter, les marchés devraient revenir à surveiller les rumeurs sur les négociations entre la Chine et les États-Unis.

Le boisseau de soya pour mars a terminé en baisse de 0,4% à 9,1450 $US contre 9,1775  $US une semaine plus tôt.

Le boisseau de maïs pour mars a clôturé en baisse de 1,1% à 3,7425 $US par rapport à 3,7825 $US vendredi dernier.

Le boisseau de blé pour mars a reculé de 1,3% à 5,1725 $US comparativement à 5,2425 $US la semaine dernière.

 

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Céline Normandin's recent articles

Commentaires