Marché des grains : Net repli du maïs

Le marché a mal réagi à de nombreuses nouvelles émises par le USDA

Le maïs a perdu plus de 4% de sa valeur vendredi à la suite des prévisions de semis du département américain de l’Agriculture (USDA), ce qui en fait sa perte la plus élevée en presque trois ans sur les marchés américains. Le recul de la céréale a été suivi par le soya et le blé qui ont terminé la semaine en zone négative.

Le USDA a révélé des prévisions supérieures à celles émises le mois dernier pour les superficies semées pour la présente saison. En plus d’être nettement en hausse sur les dernières estimations, ces dernières ont aussi dépassé les prévisions des analystes. Le marché a mal digéré cette hausse qui s’est ajoutée à des stocks plus importants que prévu en date du 1er mars. Il s’agit en fait des troisièmes en importance, selon Reuters.

Articles connexes

Le maïs n’est pas le seul à avoir souffert de stocks en hausse. Les réserves de blé se situent à un sommet en 31 ans, alors que les réserves de soya sont les plus importantes jamais enregistrées.

Les nouvelles concernant des semis plus faibles de soya ou encore les plus petites superficies de blé depuis que ces données sont compilées (tous types de blé confondu) n’ont pas été suffisantes pour relever les marchés.

Il semble que les analystes aient préféré se retirer du marché en raison de l’abondance de grains, malgré des nouvelles plutôt difficiles sur le terrain en raison des inondations qui affectent le Midwest américain.

La semaine s’est donc achevée de manière plutôt pessimiste. Le président américain n’a guère aidé la situation en menaçant de fermer la frontière avec le Mexique, qui est le plus important acheteur de grains des États-Unis. La hausse du dollar américain n’a pas non plus favorisé les exportations de grains, tous comme les incertitudes économiques. Sur le front des négociations avec la Chine, peu de progrès ont d’ailleurs été annoncé.

Le boisseau de maïs pour mai a fini la semaine en baisse de 5,8% à 3,5650 $US contre 3,7825 $US vendredi dernier.

Le boisseau de blé pour mai a terminé avec une perte de 1,8% vendredi à 4,5775  $US contre 4,6600 US$ une semaine plus tôt.

Le boisseau de soya pour mai a clôturé à 8,8425 $US, en recul de 2,2% par rapport à 9,0375 $US vendredi dernier.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires