Marché des grains : Une autre semaine difficile

Un rebond des marchés n'est pas entrevu à court terme

Le marché baissier se fait toujours sentir auprès des céréales en quête de bonnes nouvelles. Depuis l’annonce de réserves plus qu’abondantes que prévu autant aux États-Unis qu’au niveau mondial, les prix peinent à prendre du mieux. L’absence de progrès quant aux négociations entre la Chine et les États-Unis pour régler leur dispute commerciale pèse également dans l’humeur des marchés.

C’est le blé qui a affiché la perte la plus importante pour la semaine. Une firme de recherche européenne a rehaussé les prévisions de production de blé russe et allemand, le tout dans un contexte où le blé américain a de la difficulté à se distinguer sur les marchés internationaux. De bonnes ventes à l’international n’ont pas été suffisantes pour inverser la tendance.

Le soya a atteint son niveau le plus bas en cinq mois durant la séance de jeudi avant de remonter. Le marché est en quête de nouvelles qui donneront de l’optimisme sur les prix.  Malgré des paroles encourageantes de la part des négociateurs américains, il semble qu’une issue soit encore loin dans le cadre de la dispute qui les oppose avec la Chine alors que l’imposition des tarifs en sera bientôt à son premier anniversaire. Des analystes s’interrogent aussi sur les futurs échanges avec les productions en hausse en Amérique du Sud. La peste porcine qui sévit en Chine affecte aussi la demande de soya et il se pourrait que beaucoup de temps ne soit nécessaire avant que la situation ne revienne à la normale dans le pays.

Le maïs continue de son côté à subir les contrecoups des stocks importants au niveau mondial. Malgré la météo défavorable, le retard dans les semis n’est pas aussi encore vu comme étant insurmontable à ce moment de l’année.

Il sera d’ailleurs possible de faire une meilleure idée de la situation puisque le département américain de l’Agriculture doit rendre public lundi son rapport sur les progrès des semis ainsi que sur la condition du blé d’hiver.

Le boisseau de blé pour mai a fini jeudi à 4,4425 $US contre 4,6450 $US, un recul de 4,36 % par rapport à vendredi dernier.

Le boisseau de soya pour mai a perdu 1,7% pour terminer à 8,8050 $US contre 8,9525 $US une semaine plus tôt.

Le boisseau de maïs pour mai a fini à 3,5850 $US par rapport à 3,6100 $US la semaine précédente pour une perte de 0,7% .

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires