Pour s'adapter à la nouvelle réalité de la COVID-19, Olymel a installé des diviseurs dans des endroits où il n'était pas possible de respecter la distanciation de deux mètres entre les travailleurs.

Les éleveurs de porcs ne devraient pas payer les coûts liés à la COVID-19

Tous les acteurs de la filière porcine sont de cet avis : les coûts d’implantation des mesures exceptionnelles liées à la COVID-19 ne devraient pas être payées par l’ASRA

Le président des Éleveurs de porcs du Québec fera des représentations auprès des gouvernements pour éviter que les coûts additionnels causés par la COVID-19 ne finissent par être payés par le fond de l’Assurance stabilisation des revenus agricoles du Québec (ASRA).

Si la situation ne s'améliore pas dans les abattoirs américains, cela pourrait être désastreux pour les fermes porcines américaines.

L’abattage de porcs américain est dans une situation critique

Le nombre de porcs abattus aux États-Unis a chuté de 15% par rapport à l’année dernière

Durant les dernières semaines, le nombre d’abattoirs de porcs qui ont dû fermer leurs portes aux États-Unis ne cesse d’augmenter. La situation est telle que la compagnie Tyson a lancé un cri du cœur dans une publicité pleine page dans trois journaux dimanche dernier. Selon le président de Tyson, John Tyson, « la chaîne d’approvisionnement est en train de se briser ».



Pour bien passer à travers la crise de la COVID-19, sortez de l’isolement!

Contactez un ami, un voisin ou un intervenant autour de vous

Avec la COVID-19, les producteurs agricoles sont plus isolés que jamais. En cette période difficile, vous avez des décisions importantes à prendre pour vous-mêmes et votre entreprise, ou vous avez simplement besoin d’être réconforté. Il est important d’appeler ou de faire des vidéo-rencontres avec des personnes de votre entourage. Depuis plus d’un mois, à l’instar […] Lire la suite


20$ par porc demandé au fédéral

La pandémie continue de faire des vagues. Déjà affectés par des prix faibles depuis le début de l’année et les restrictions à l’exportation de la part de la Chine, les producteurs de porcs lancent un appel au gouvernement fédéral pour soutenir la production. Les changements dans la chaîne de distribution ont amené des difficultés supplémentaires, […] Lire la suite

Lait de chèvre : les ingrédients pour une meilleure rentabilité

Au Québec, le coût de production des entreprises caprines laitières varie de 155 $ à 242 $ par hectolitre. Quels éléments expliquent cette variabilité? Les résultats d’un récent projet du Centre d’études sur les coûts de production en agriculture permettent de tirer des conclusions à ce sujet. Celles-ci s’articulent autour de trois paramètres principaux. Productivité […] Lire la suite


La vente de fromages est le segment qui a été le plus affecté par la crise de la COVID-19 pour les Producteurs de lait.

Fini le lait jeté

Les productions sous gestion de l’offre s’ajustent aux changements causés par la COVID

Habituées à des demandes connues et régulières, les productions sous gestion de l’offre doivent composer avec une demande qui a grandement changé au cours des dernières semaines. Pour répondre à ces bouleversements, elles ont dû s’adapter très rapidement. Voici les solutions pour la production laitière et de poulet.